La « charge mentale », le syndrome des femmes épuisées qui doivent penser à tout

Avez-vous une idée sur le quotidien d’une femme, partagée entre son foyer et son travail.

Les travaux domestiques, les tâches parentales et la profession qu’elle exerce en dehors du foyer constituent le lot de sa charge mentale qu’elle doit subir afin de rendre sa vie conjugale agréable à vivre.

On assiste de plus en plus à l’apparition du syndrome des femmes épuisées, qui avouons-le, affecte plus les femmes que les hommes.

L’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), a rapporté en 2010 que les femmes assumaient 64% des travaux domestiques et 71% des tâches parentales au sein des foyers.

Entre les repas à préparer, le linge à ranger, et un tas de travaux domestiques à assurer sans oublier le stress du travail qui s’ajoute à la liste, la femme se retrouve fatiguée et souffre d’une charge mentale épuisante.

Qu’est-ce que la charge mentale ?

Selon l’entreprise française de sondage et de marketing d’opinion, IPSOS, 41% des français assimilent la charge

mentale à la gestion, l’organisation et la planification des tâches domestiques et parentales, 24 % à une double journée et 13% à une association entre vie professionnelle et vie privée.

Pour en Savoir plus veuillez vous rediriger vers la page suivante.